Balance of payments argument for protection – Mon Best Of http://monbestof.com/ Sat, 09 Oct 2021 11:38:36 +0000 en-US hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.8 https://monbestof.com/wp-content/uploads/2021/04/cropped-pp-32x32.png Balance of payments argument for protection – Mon Best Of http://monbestof.com/ 32 32 La Maison Blanche propose une « déclaration des droits » technologique pour limiter les dommages causés par l’IA, IT News, ET CIO https://monbestof.com/la-maison-blanche-propose-une-declaration-des-droits-technologique-pour-limiter-les-dommages-causes-par-lia-it-news-et-cio/ Sat, 09 Oct 2021 04:20:00 +0000 https://monbestof.com/la-maison-blanche-propose-une-declaration-des-droits-technologique-pour-limiter-les-dommages-causes-par-lia-it-news-et-cio/ Le Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche a lancé vendredi une mission d’enquête pour examiner la reconnaissance faciale et d’autres outils biométriques utilisés pour identifier les personnes ou évaluer leurs états émotionnels ou mentaux et leur caractère.

Le conseiller scientifique en chef de Biden, Eric Lander, et la directrice adjointe pour la science et la société, Alondra Nelson, ont également publié un article d’opinion dans le magazine Wired détaillant la nécessité de développer de nouvelles garanties contre les utilisations défectueuses et nuisibles de l’IA qui peuvent discriminer injustement les gens ou violer leur intimité.

“L’énumération des droits n’est qu’une première étape”, ont-ils écrit. « Que pourrions-nous faire pour les protéger ? Les possibilités incluent le refus du gouvernement fédéral d’acheter des logiciels ou des produits technologiques qui ne respectent pas ces droits, obligeant les entrepreneurs fédéraux à utiliser des technologies qui adhèrent à cette « déclaration des droits » ou l’adoption de nouvelles lois et réglementations combler les lacunes.”

Ce n’est pas la première fois que l’administration Biden exprime ses préoccupations concernant les utilisations nocives de l’IA, mais c’est l’une de ses étapes les plus claires pour faire quelque chose à ce sujet.

Les régulateurs européens ont déjà pris des mesures pour freiner les applications d’IA les plus risquées. Les réglementations proposées par les responsables de l’Union européenne cette année interdiraient certaines utilisations de l’IA, telles que l’utilisation par le gouvernement de l’analyse en temps réel des traits du visage dans les espaces publics, et en contrôleraient étroitement d’autres qui pourraient menacer la sécurité ou les droits des personnes.

Les dirigeants politiques des démocraties occidentales ont déclaré qu’ils souhaitaient équilibrer le désir de mettre en valeur le potentiel économique et sociétal de l’IA tout en répondant aux préoccupations croissantes concernant la fiabilité des outils permettant de suivre et de profiler les individus et de faire des recommandations sur les personnes ayant accès aux emplois, aux prêts et aux opportunités d’éducation.

Un document fédéral déposé vendredi sollicite les commentaires du public des développeurs d’IA, des experts et de toute personne touchée par la collecte de données biométriques.

Source link

]]>
Sources, Telecom News, ET Telecom https://monbestof.com/sources-telecom-news-et-telecom/ Thu, 07 Oct 2021 11:21:00 +0000 https://monbestof.com/sources-telecom-news-et-telecom/ Par Foo Yun Chee, Toby Sterling et Stephen Nellis

AMSTERDAM : L’autorité néerlandaise de la concurrence a constaté que les règles d’Apple obligeant les développeurs de logiciels à utiliser son système de paiement intégré sont anticoncurrentielles et lui a ordonné d’apporter des modifications, ont déclaré quatre personnes proches du dossier, dans le dernier revers réglementaire pour le fabricant d’iPhone. .

Les politiques de paiement des magasins d’applications d’Apple, en particulier son exigence selon laquelle les développeurs d’applications utilisent exclusivement son système de paiement où les commissions varient entre 15 % et 30 %, suscitent depuis longtemps des plaintes de la part des développeurs.

L’enquête néerlandaise visant à déterminer si les pratiques d’Apple constituaient un abus de position dominante sur le marché a été lancée en 2019, mais sa portée a ensuite été réduite pour se concentrer principalement sur les applications du marché des rencontres.

Ils comprenaient une plainte de Match Group, propriétaire du populaire service de rencontres Tinder, qui a déclaré que les règles d’Apple l’empêchaient de communiquer directement avec ses clients au sujet des paiements.

L’Autorité néerlandaise des consommateurs et des marchés (ACM) a informé le mois dernier le géant américain de la technologie de sa décision, ce qui en fait le premier régulateur antitrust à conclure que la société a abusé de son pouvoir de marché dans l’App Store, bien qu’Apple soit confronté à des défis dans plusieurs des pays.

ACM n’a pas infligé d’amende à Apple, mais a exigé des modifications du système de paiement intégré à l’application, ont déclaré les gens. La décision n’a pas été vue par Reuters.

Un porte-parole de l’ACM a refusé de commenter, affirmant que l’affaire était actuellement en cours d’examen juridique. Le régulateur a précédemment déclaré qu’il prévoyait de publier sa décision cette année.

Apple n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter. La société affirme que les règles de sa boutique d’applications garantissent la sécurité et la confidentialité de ses utilisateurs.

Match a refusé de commenter. Un avocat représentant la société dans l’affaire néerlandaise a déclaré qu’il ne pouvait pas commenter.

Les gens ont déclaré qu’Apple avait demandé au tribunal de district de Rotterdam une injonction pour bloquer la publication de la décision lors de son appel.

Un porte-parole du tribunal a confirmé l’existence de l’affaire pour bloquer la publication, mais n’a pas pu dire quand une décision est attendue. Les débats ne sont pas ouverts à la presse ni au public.

La Commission européenne a lancé une enquête en 2020 parallèlement à l’enquête néerlandaise, mais s’est concentrée sur la question de savoir si les règles des magasins d’applications favorisent les applications Apple lorsqu’il existe des produits concurrents, tels que Apple Music par rapport à Spotify.

Un juge américain a ordonné le mois dernier à Apple de faciliter la promotion des systèmes de paiement alternatifs par les applications. Le demandeur Epic Games, le créateur de “Fortnite”, a fait appel, affirmant que la décision ne va pas assez loin.

La Corée du Sud a promulgué une loi interdisant aux opérateurs de magasins d’applications de forcer les développeurs à utiliser leurs systèmes de paiement officiels. Apple et Google doivent répondre ce mois-ci sur la manière dont ils se conformeront.

Au Japon, Apple a réglé une enquête antitrust en acceptant d’autoriser certaines applications de musique, de vidéo et de livres électroniques, notamment Netflix, à promouvoir des options d’achat en dehors de leurs applications.

Source link

]]>
Gujarat HC utilise la doctrine de la confiance publique pour protéger la rivière Sabarmati de la pollution https://monbestof.com/gujarat-hc-utilise-la-doctrine-de-la-confiance-publique-pour-proteger-la-riviere-sabarmati-de-la-pollution/ Sun, 03 Oct 2021 11:10:48 +0000 https://monbestof.com/gujarat-hc-utilise-la-doctrine-de-la-confiance-publique-pour-proteger-la-riviere-sabarmati-de-la-pollution/

New Delhi: Le 23 septembre, le banc de la haute cour du Gujarat composé des juges JB Pardiwala et Vaibhavi D. Nanavati a utilisé la doctrine de la « confiance publique » pour tenir le gouvernement de l’État responsable d’empêcher les conseils municipaux et les industries de salir les plans d’eau de la rivière Sabarmati.

« Dans notre Constitution, les ressources en eau sont détenues par le public. Nous devons utiliser la «doctrine de la confiance publique» pour appliquer des dispositions strictes contre l’autorisation d’organismes municipaux ou d’industries de polluer les rivières», a observé la magistrature dans son ordonnance provisoire.

Le banc avait pris en août suo motu connaissance basée sur les informations des médias selon lesquelles les eaux usées n’étaient pas traitées conformément aux normes établies à la station d’épuration des eaux usées (STP) de Pirana à Ahmedabad et que des eaux polluées étaient déversées dans la rivière Sabarmati. Le banc avait alors ordonné au Conseil de contrôle de la pollution du Gujarat (GPCB) de procéder à une inspection approfondie pour détecter les canalisations d’effluents par lesquelles les déchets industriels sont rejetés dans les canalisations d’égout. Le banc a demandé l’action nécessaire contre toutes les unités industrielles errantes.

Exprimant son mécontentement vis-à-vis du bilan du GPCB, la magistrature avait constaté que le pouvoir protégeait les pollueurs.

Le 23 septembre, la magistrature, après avoir entendu l’avocat et examiné les documents au dossier, a exprimé son avis que des mesures très urgentes doivent être prises pour sauver la rivière avant qu’il ne soit trop tard. “Un tronçon de près de 120 km de la rivière est mort, y compris la partie du bord de la rivière Sabarmati”, a observé le banc.

La Haute Cour a précédemment constitué un groupe de travail conjoint (JTF) composé de fonctionnaires de différentes agences pour faire face à la situation. Les membres de la JTF ont convenu que la société municipale d’Ahmedabad (AMC) devrait lancer une vaste campagne pour identifier les industries déversant les effluents dans le réseau d’égouts sans autorisation et également pour engager des actions appropriées. Le GPCB et le service de police ont été invités à travailler en coordination pour contrôler toute élimination non autorisée par des camions-citernes ou des tracteurs dans la région.

Dans un sens significatif, la magistrature a estimé que le principe de responsabilité collective doit être imposé aux zones industrielles et/ou aux industries situées à proximité les unes des autres. Les associations professionnelles assument la responsabilité des méfaits de leurs membres, a jugé la magistrature. « L’illégalité commise par une industrie entraînera des sanctions collectives telles que des paiements contre la pollution, c’est-à-dire sur le principe du ‘pollueur-payeur’, la déconnexion de l’alimentation électrique dans les clusters d’où provient la pollution, etc.

Le banc a ordonné que les points de rejet, c’est-à-dire l’endroit où les effluents industriels arrivent aux centres de traitement et sont ensuite rejetés dans le réseau d’assainissement ou en sortie de rivière après traitement, soient surveillés en temps réel par les caméras de vidéosurveillance et de contrôle de surveillance et d’acquisition de la date. Appareils/systèmes (SCADA) aux points spécifiques afin de localiser et d’identifier la source de rejet des déchets/effluents industriels non traités et d’informer au plus tôt les autorités concernées.

Le banc, dans le but de nommer et de faire honte au pollueur, a également autorisé les membres de la JTF à publier dans les journaux les détails de l’installation/de l’industrie ainsi que le nom du propriétaire de cette installation coupable d’avoir rejeté des effluents d’eaux usées non traités. dans la canalisation d’égout entretenue par l’AMC. “Les frais encourus pour la publication du nom de ce défaillant seront à la charge de l’AMC et seront récupérés auprès du défaillant fautif au plus tôt par voie d’arriérés au titre des revenus fonciers”, a déclaré la magistrature.

Le banc a ajouté que si un tel défaillant se trouve en dehors des limites de l’AMC, alors le nom d’un tel défaillant doit être publié par le collecteur, Ahmedabad, dans les journaux. Les frais qui peuvent être encourus pour cette publication seront à la charge du percepteur, et les mêmes seront recouvrés auprès du défaillant fautif par voie d’arriérés sur le revenu foncier au plus tôt, a ordonné le banc.

Si une industrie en particulier est surprise en train de bafouer les normes ou se livre à des pratiques ou à des méthodes douteuses pour rejeter ses effluents commerciaux, cette industrie ne sera pas autorisée à participer à une foire industrielle, à des événements de partenariat public-privé, etc., tenue par le banc.

Selon les instructions qui peuvent être émises par les membres de la JTF, le raccordement électrique de cette installation/unité industrielle erronée doit être immédiatement déconnecté et aucun rebranchement ne doit être effectué ni aucun nouveau branchement ne doit être accordé sous un autre nom sur le locaux existants sans l’autorisation préalable de l’AMC et du GPCB, indique l’ordonnance provisoire émise par la magistrature.

Le banc a ordonné à l’AMC de déconnecter les raccordements d’eau et de drainage de ces unités industrielles/installations erronées qui libèrent des eaux usées partiellement traitées/non traitées. Aucune reconnexion ne sera accordée par l’AMC sans l’accord préalable du GPCB, le banc catégoriquement tenu.

La centrale thermique de Sabarmati, au bord du fleuve. Photo : Koshy Koshy/Flickr CC BY 2.0

Le banc a également ordonné à la JTF d’impliquer activement les forces de l’ordre pour arrêter le mouvement des effluents industriels dans les pétroliers à des heures impaires. Le banc a demandé à la Gujarat Industrial Development Corporation (GIDC) de prendre des mesures pour fournir des raccordements de drainage aux industries afin que les eaux usées puissent être utilisées dans les diverses usines communes de traitement des effluents (CETP) pour la dilution des effluents industriels dès le départ, en afin de réduire le problème de la contamination industrielle.

Le banc a chargé le GPCB de surveiller la production d’eaux usées des industries en fonction de la capacité de production de chaque industrie afin d’évaluer si les effluents industriels sont rejetés illégalement dans le réseau d’égouts ou non.

La prochaine audience de l’affaire doit être inscrite devant la même formation le 21 octobre.

Doctrine de la confiance publique

L’ordonnance provisoire de la Haute Cour du 23 septembre met l’accent sur la « doctrine de la confiance publique », que la Cour suprême indienne a empruntée à la jurisprudence américaine dans le Span motels Cas. En 1995, Span Motels a construit un complexe sur la rive de la rivière Beas entre Kullu et Manali dans l’Himachal Pradesh. L’ancien ministre de l’Union et chef du Congrès, Kamal Nath, avait des liens avec l’hôtelier, qui avait empiété sur une bande de terres forestières. L’empiètement a été « validé » en 1993-94, pendant le mandat de Kamal Nath en tant que ministre. Pendant la mousson de 1995, la rivière a englouti une partie des terres et a menacé la station balnéaire. Dans un souci de protection de sa propriété, tant avant qu’après les inondations de 1995, Span Motels a réalisé d’importants travaux (dragage, construction de barrières de béton, de caisses grillagées, etc.) pour dévier le cours de la rivière. Le juge Kuldip Singh de la Cour suprême n’était qu’à quelques semaines de sa retraite lorsqu’il a prononcé le jugement dans l’affaire le 13 décembre 1996.

Comme l’a soutenu le juge Kuldip Singh, la doctrine de la confiance publique repose principalement sur le principe que certaines ressources comme l’air, la mer, les eaux et les forêts ont une si grande importance pour la population dans son ensemble qu’il serait totalement injustifié d’en faire un sujet de propriété privée. Lesdites ressources, étant un don de la nature, devraient être mises gratuitement à la disposition de tous, quel que soit leur statut dans la vie. La doctrine enjoint au gouvernement de protéger les ressources pour le plaisir du grand public plutôt que de permettre leur utilisation à des fins privées ou commerciales.

Dans cette affaire, la Cour suprême a annulé l’approbation préalable accordée par le ministère de l’Environnement et des Forêts de l’Union en 1993 et ​​le contrat de bail en faveur du motel. Le tribunal a ordonné au gouvernement de l’Himachal Pradesh de reprendre la zone et de la restaurer dans ses conditions naturelles d’origine. Le tribunal a ordonné au motel de verser une indemnité sous forme de frais pour la restitution de l’environnement et de l’écologie de la région. Le tribunal a jugé que la pollution causée par diverses constructions faites par le motel dans le lit de la rivière et les rives de la rivière Beas devait être supprimée et inversée. Il a été demandé au motel de justifier pourquoi une amende pour pollution ne lui serait pas non plus imposée.

Depuis lors, la Cour suprême a appliqué la doctrine de la confiance du public dans plusieurs affaires. Dans la dernière affaire, qui contestait la construction du projet Central Vista, les pétitionnaires ont soutenu qu’un gouvernement transitoire détient les ressources en fiducie pour le public et qu’elles ne peuvent être utilisées qu’au profit du public. S’appuyant sur la jurisprudence américaine, les pétitionnaires ont en outre fait valoir que la doctrine s’étend aux propriétés qui ont une « conséquence spéciale » et étendant la même logique, ils ont insisté sur le fait que Central Vista a une conséquence particulière pour la nation, appelant ainsi à un seuil élevé de dû traiter. Pour étayer leur argument de suppression de la confiance du public, les pétitionnaires ont insisté pour que le document d’appel d’offres révèle que la décision de construire un nouveau bâtiment du Parlement ou de rénover le bâtiment existant était laissée à la décision du consultant privé, et de confier à un consultant privé un une décision fondamentale de cette nature n’est pas conforme aux principes de la confiance du public.

En statuant sur cette affaire, cependant, la Cour suprême a souligné que la compréhension pratique de cette doctrine implique un équilibre entre la protection et l’utilisation optimale des ressources. S’appuyant sur la littérature américaine récente sur la doctrine, la Cour suprême a estimé que la jurisprudence démontre que cette approche a laissé de la place aux utilisations commerciales des ressources publiques.

La doctrine de la confiance du public, interprétée par le tribunal en l’espèce, n’interdit pas l’utilisation bénéfique des ressources publiques. “L’échelle ne pencherait pas vers le statu quo et le maintien de l’état actuel de la propriété publique lorsque l’utilisation proposée est pour le développement et la création légitimes d’actifs et dans l’intérêt public…”, a déclaré la Cour suprême dans cette affaire.

En tout état de cause, la dernière interprétation de la doctrine par la Cour suprême dans l’affaire du projet Central Vista n’a aucun rapport avec l’affaire de pollution de la rivière Sabarmati devant la Haute Cour du Gujarat. La Haute Cour, ayant invoqué à juste titre la doctrine dans son ordonnance provisoire, l’amènera, espérons-le, à son point culminant logique pour s’assurer que ses instructions visant à maintenir le Sabarmati à l’abri de la pollution sont respectées par les autorités.

Source link

]]>
1 586 nouveaux cas avec 298 personnes hospitalisées alors que les cas d’école primaire «retombent tout de suite» https://monbestof.com/1-586-nouveaux-cas-avec-298-personnes-hospitalisees-alors-que-les-cas-decole-primaire-retombent-tout-de-suite/ Wed, 29 Sep 2021 22:52:54 +0000 https://monbestof.com/1-586-nouveaux-cas-avec-298-personnes-hospitalisees-alors-que-les-cas-decole-primaire-retombent-tout-de-suite/

CAS DU MERCREDI et MESSAGE CMO

AUJOURD’HUI 1 453 cas de Covid ont été confirmés dans toute l’Irlande avec 300 personnes hospitalisées avec le virus dont 60 en soins intensifs.

Il y a eu un total de 5 249 décès liés au virus notifiés en Irlande.

Cela comprend 40 décès nouvellement notifiés au cours de la semaine écoulée (depuis mercredi dernier).

Dans une déclaration ce soir, le Dr Tony Holohan, médecin-chef, a déclaré; « Tout au long de la pandémie, nous avons vu des Irlandais faire des efforts extraordinaires pour réduire l’incidence de Covid-19 en suivant les conseils de santé publique.

« Plus récemment, la réponse au programme de vaccination de l’Irlande a été encourageante, et maintenant un peu moins de 91 % de la population âgée de 16 ans et plus est pleinement protégée par la vaccination.

« Nos efforts collectifs ont protégé des milliers de personnes des pires conséquences de Covid-19.

« Alors que de plus en plus d’activités dont nous apprécions deviennent disponibles cette semaine, il est important que nous poursuivions cet effort national pour briser les chaînes de transmission de Covid-19.

“La vaccination reste notre meilleur moyen de protection et, si la vaccination est à votre disposition, alors je vous encourage fortement à vous faire vacciner complètement dès que possible.

« Continuez à vous laver les mains régulièrement, portez un masque lorsque cela est approprié – en particulier dans les commerces de détail, dans les transports publics et dans les établissements de santé ; gardez vos distances, ouvrez les fenêtres et aérez les espaces intérieurs.

« Si vous présentez des symptômes de Covid-19 comme de la toux, de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête ou des maux de gorge, isolez et contactez votre médecin généraliste qui vous conseillera si vous devez organiser un test. »

Source link

]]>
1 586 nouveaux cas avec 298 personnes hospitalisées alors que les cas d’école primaire «retombent» https://monbestof.com/1-586-nouveaux-cas-avec-298-personnes-hospitalisees-alors-que-les-cas-decole-primaire-retombent/ Wed, 29 Sep 2021 22:52:54 +0000 https://monbestof.com/1-586-nouveaux-cas-avec-298-personnes-hospitalisees-alors-que-les-cas-decole-primaire-retombent/

CAS DU MERCREDI et MESSAGE CMO

AUJOURD’HUI 1 453 cas de Covid ont été confirmés dans toute l’Irlande avec 300 personnes hospitalisées avec le virus dont 60 en soins intensifs.

Il y a eu un total de 5 249 décès liés au virus notifiés en Irlande.

Cela comprend 40 décès nouvellement notifiés au cours de la semaine écoulée (depuis mercredi dernier).

Dans une déclaration ce soir, le Dr Tony Holohan, médecin-chef, a déclaré; « Tout au long de la pandémie, nous avons vu des Irlandais faire des efforts extraordinaires pour réduire l’incidence de Covid-19 en suivant les conseils de santé publique.

« Plus récemment, la réponse au programme de vaccination de l’Irlande a été encourageante, et maintenant un peu moins de 91 % de la population âgée de 16 ans et plus est pleinement protégée par la vaccination.

« Nos efforts collectifs ont protégé des milliers de personnes des pires conséquences de Covid-19.

« Alors que de plus en plus d’activités dont nous apprécions deviennent disponibles cette semaine, il est important que nous poursuivions cet effort national pour briser les chaînes de transmission de Covid-19.

“La vaccination reste notre meilleur moyen de protection et, si la vaccination est à votre disposition, alors je vous encourage fortement à vous faire vacciner complètement dès que possible.

« Continuez à vous laver les mains régulièrement, portez un masque lorsque cela est approprié – en particulier dans les commerces de détail, dans les transports publics et dans les établissements de santé ; gardez vos distances, ouvrez les fenêtres et aérez les espaces intérieurs.

« Si vous présentez des symptômes de Covid-19 comme de la toux, de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête ou des maux de gorge, isolez et contactez votre médecin généraliste qui vous conseillera si vous devez organiser un test. »

Source link

]]>
Le taux le plus élevé de Covid-19 est maintenant enregistré chez les moins de 12 ans avec la confirmation de 1 453 nouveaux cas https://monbestof.com/le-taux-le-plus-eleve-de-covid-19-est-maintenant-enregistre-chez-les-moins-de-12-ans-avec-la-confirmation-de-1-453-nouveaux-cas/ Wed, 29 Sep 2021 08:30:33 +0000 https://monbestof.com/le-taux-le-plus-eleve-de-covid-19-est-maintenant-enregistre-chez-les-moins-de-12-ans-avec-la-confirmation-de-1-453-nouveaux-cas/

VENTILATION DU GROUPE DE TRAVAIL

TAOISEACH Micheal Martin a assisté aujourd’hui à la 44e réunion du Groupe de travail de haut niveau sur la vaccination contre le Covid-19.

Le président, le professeur Brian MacCraith, le ministre de la Santé Stephen Donnelly, le PDG de HSE Paul Reid, le directeur du programme Derek Tierney et Liz Canavan du département du Taoiseach étaient présents, avec d’autres présents par vidéo.

L’Irish Sun comprend que la réunion d’aujourd’hui a marqué le début de la réduction du groupe de travail sur les vaccins.

Le groupe de travail continuera de se réunir au cours des prochaines semaines et sera dissous le mois prochain alors que l’Irlande modifie son approche de la pandémie.

Martin souhaitait organiser une réunion spéciale du groupe de travail aujourd’hui pour les remercier de leur travail sur la campagne de jab record en Irlande.

S’exprimant après la réunion, le Taoiseach a déclaré: “Près de 7,3 millions de doses ont été administrées en Irlande depuis que la première dose a été administrée à la grand-mère Annie Lynch le 26 décembre, il y a un peu plus de neuf mois.

« 91,4 % de la population adulte est désormais entièrement vaccinée et ces vaccinations ont été essentielles pour protéger nos communautés, nos services de santé et permettre la réouverture sûre et régulière de la société.

« Au nom du gouvernement et du peuple irlandais, je tiens à remercier le professeur Brian MacCraith et tous les membres du groupe de travail pour leur dévouement à aider à mettre en œuvre l’un des programmes de vaccination contre le Covid-19 les plus réussis et les plus efficaces au monde.

“Le groupe de travail, en collaboration avec les équipes de vaccination communautaires et hospitalières du HSE, les médecins généralistes, les pharmacies, les médecins, les infirmières, les ambulanciers, le personnel des maisons de soins infirmiers et d’autres professionnels de la santé et bénévoles, a joué un rôle important dans la protection de nos relations avec les personnes âgées, nos amis, les médecins vulnérables, nos travailleurs de la santé de première ligne et la société en général.

« L’effort combiné nous a permis de traverser la phase d’urgence de la pandémie et d’entrer dans cette prochaine phase de gestion de Covid-19. »

Le professeur MacCraith a ajouté : « Le déploiement du vaccin a dépassé nos meilleures attentes.

“Mais tout succès qui peut y être associé est principalement dû à deux choses : premièrement, la réponse remarquable des Irlandais dans tous les groupes d’âge, et, deuxièmement, l’engagement et l’expertise incroyables démontrés par les personnes responsables de la mise en œuvre du programme.

«Ce fut un exemple extraordinaire d’effort humain et d’engagement envers le service public.»

Source link

]]>
Le plus grand nombre de cas de Covid-19 est maintenant chez les moins de 12 ans alors que 74% de la population totale est désormais vaccinée https://monbestof.com/le-plus-grand-nombre-de-cas-de-covid-19-est-maintenant-chez-les-moins-de-12-ans-alors-que-74-de-la-population-totale-est-desormais-vaccinee/ Wed, 29 Sep 2021 08:30:33 +0000 https://monbestof.com/le-plus-grand-nombre-de-cas-de-covid-19-est-maintenant-chez-les-moins-de-12-ans-alors-que-74-de-la-population-totale-est-desormais-vaccinee/

VENTILATION DU GROUPE DE TRAVAIL

TAOISEACH Micheal Martin a assisté aujourd’hui à la 44e réunion du Groupe de travail de haut niveau sur la vaccination contre le Covid-19.

Le président, le professeur Brian MacCraith, le ministre de la Santé Stephen Donnelly, le PDG de HSE Paul Reid, le directeur du programme Derek Tierney et Liz Canavan du département du Taoiseach étaient présents, avec d’autres présents par vidéo.

L’Irish Sun comprend que la réunion d’aujourd’hui a marqué le début de la réduction du groupe de travail sur les vaccins.

Le groupe de travail continuera de se réunir au cours des prochaines semaines et sera dissous le mois prochain alors que l’Irlande modifie son approche de la pandémie.

Martin souhaitait organiser une réunion spéciale du groupe de travail aujourd’hui pour les remercier de leur travail sur la campagne de jab record en Irlande.

S’exprimant après la réunion, le Taoiseach a déclaré: “Près de 7,3 millions de doses ont été administrées en Irlande depuis que la première dose a été administrée à la grand-mère Annie Lynch le 26 décembre, il y a un peu plus de neuf mois.

« 91,4 % de la population adulte est désormais entièrement vaccinée et ces vaccinations ont été essentielles pour protéger nos communautés, nos services de santé et permettre la réouverture sûre et régulière de la société.

« Au nom du gouvernement et du peuple irlandais, je tiens à remercier le professeur Brian MacCraith et tous les membres du groupe de travail pour leur dévouement à aider à mettre en œuvre l’un des programmes de vaccination contre le Covid-19 les plus réussis et les plus efficaces au monde.

“Le groupe de travail, en collaboration avec les équipes de vaccination communautaires et hospitalières du HSE, les médecins généralistes, les pharmacies, les médecins, les infirmières, les ambulanciers, le personnel des maisons de soins infirmiers et d’autres professionnels de la santé et bénévoles, a joué un rôle important dans la protection de nos relations avec les personnes âgées, nos amis, les médecins vulnérables, nos travailleurs de la santé de première ligne et la société en général.

« L’effort combiné nous a permis de traverser la phase d’urgence de la pandémie et d’entrer dans cette prochaine phase de gestion de Covid-19. »

Le professeur MacCraith a ajouté : « Le déploiement du vaccin a dépassé nos meilleures attentes.

“Mais tout succès qui peut y être associé est principalement dû à deux choses : premièrement, la réponse remarquable des Irlandais dans tous les groupes d’âge, et, deuxièmement, l’engagement et l’expertise incroyables démontrés par les personnes responsables de la mise en œuvre du programme.

«Ce fut un exemple extraordinaire d’effort humain et d’engagement envers le service public.»

Source link

]]>
“Nous ne bluffons pas”: les progressistes maintiennent la ligne alors que Pelosi va de l’avant avec un projet de loi bipartite https://monbestof.com/nous-ne-bluffons-pas-les-progressistes-maintiennent-la-ligne-alors-que-pelosi-va-de-lavant-avec-un-projet-de-loi-bipartite/ Tue, 28 Sep 2021 14:55:29 +0000 https://monbestof.com/nous-ne-bluffons-pas-les-progressistes-maintiennent-la-ligne-alors-que-pelosi-va-de-lavant-avec-un-projet-de-loi-bipartite/
La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi (D-Calif.) tient sa conférence de presse hebdomadaire au Capitole des États-Unis le 25 août 2021 à Washington, DC (Photo : Kevin Dietsch/Getty Images)

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a signalé lors d’une réunion privée du caucus lundi soir qu’elle était disposée à procéder au vote sur un projet de loi bipartite sur les infrastructures cette semaine, même si les travaux sur le plan de réconciliation plus large des démocrates n’étaient pas terminés, rompant avec les législateurs progressistes qui disent que cette dernière mesure doit être fait en premier.

« Nous ne pouvons pas être prêts à dire : jusqu’à ce que le Sénat adopte le [reconciliation] facture, nous ne pouvons pas faire de BIF », aurait déclaré Pelosi (D-Calif.) Raconté Les membres démocrates, utilisant l’acronyme de la législation bipartite sur les infrastructures adoptée par le Sénat.

Avant la réunion de lundi, Pelosi mentionné elle a l’intention de présenter la mesure bipartite de 550 milliards de dollars à la Chambre pour un vote jeudi, le jour où le financement actuel du transport de surface est mis à expirer.

“Pelosi renverse un vœu de plusieurs mois pour faire avancer les deux principaux volets de l’agenda national des démocrates en tandem, un changement énorme quelques jours seulement avant un vote sur les infrastructures critiques”, a-t-il ajouté. Politique rapporté lundi.

Mais même comme Pelosi a commencé à se découpler le projet de loi bipartite et le paquet de réconciliation, les progressistes de la Chambre—qui ont déjà utilisé leurs numéros pour forcer la direction démocrate de retarder une fois le vote sur la législation bipartite, s’est tenue à leur demande que les deux mesures soient adoptées simultanément.

“Si nous n’adoptons pas notre programme ensemble – c’est l’infrastructure ET les congés payés, la garde d’enfants, l’action climatique, et plus – alors nous laissons des millions de travailleurs derrière nous”, la représentante Pramila Jayapal (D-Wash.), président du Caucus progressiste du Congrès (CPC), composé de 96 membres, tweeté Lundi soir. « Les progressistes se battent pour tenir notre promesse envers ceux qui nous ont livré la Chambre, le Sénat et la Maison Blanche. »

Les progressistes ont toujours souligné que le projet de loi bipartite et le paquet de réconciliation – surnommé le Build Back Better Act – font partie intégrante du programme politique du président Joe Biden, et que permettre au premier de passer en premier libérerait les démocrates conservateurs de tuer ou de réduire considérablement le second. . Pour assurer l’adoption des deux projets de loi, les progressistes menacent de bloquer la mesure bipartite si elle survient avant l’achèvement du Build Back Better Act.

Dans un MSNBC Lors de sa comparution lundi, Jayapal a déclaré qu’elle ne pensait pas que Pelosi présenterait le projet de loi bipartite jeudi à moins que les démocrates ne soient parvenus à un accord sur le projet de loi sur la réconciliation, dont les détails sont toujours en cours d’élaboration dans les commissions du Congrès.

“Cela ne peut pas être une promesse de petit doigt”, a déclaré Jayapal. “Ce doit être un vrai projet de loi qui est écrit, le texte législatif est écrit, les chiffres sont convenus, tout est convenu pour que nous puissions voter pour le projet de loi bipartite.”

La représentante Ilhan Omar (D-Minn.), whip du PCC, a fait écho à ce message lundi, déclarer, “Nous ne bluffons pas.”

“Nous avons environ 12 membres à la Chambre, au Sénat, dans le caucus démocrate qui sont un obstacle à ce que cela soit fait”, Omar mentionné lors d’une apparition sur CNN, faisant référence aux démocrates conservateurs qui entravent les progrès sur le paquet de réconciliation. «Ils aimeraient faire croire au public que le caucus progressiste empêche l’adoption de ces projets de loi. C’est le contraire. Nous savons que si nous n’adoptons pas ces deux projets de loi, l’agenda du président ne passera pas.

Plus tôt lundi, Omar Raconté CNN‘s Manu Raju qu’il est « attristant » de voir les démocrates Joe Manchin de Virginie-Occidentale et Kyrsten Sinema de l’Arizona utiliser des « points de discussion républicains » contre le paquet de réconciliation, qui devrait inclure des investissements majeurs dans l’énergie verte, la garde d’enfants, logement, soins à domicile pour les personnes âgées, etc.

Manchin et Sinema se sont opposés à plusieurs reprises au prix proposé de 3 500 milliards de dollars du projet de loi de réconciliation ainsi qu’à certains de ses éléments spécifiques, notamment Extension de l’assurance-maladie, réformes des prix des médicaments, et Hausse de taxe sur les riches et les grandes entreprises.

“Nous n’avions évidemment pas envisagé d’avoir des républicains dans notre parti”, a déclaré Omar. “J’espère qu’ils comprendront que les démocrates doivent être unis derrière le programme du président et nous devons avoir des conversations urgentes sur la façon de réaliser ce programme.”

En réponse aux commentaires de Pelosi lundi soir, des militants de l’extérieur ont continué à se rassembler autour des progressistes de la Chambre, qui ont également obtenu le soutien de près d’une douzaine Les membres du Sénat du caucus démocrate.

« Nous sommes encouragés par les progrès réalisés cette semaine pour faire passer le paquet de réconciliation transformationnel et massivement populaire à la Chambre cette semaine, mais nos demandes n’ont pas changé : la loi Build Back Better doit être adoptée par les deux chambres avant que la Chambre n’adopte le BIF » mentionné Indivisible, un groupe de défense progressiste.

« Compte tenu des besoins de nos communautés, l’adoption du Build Back Better Act n’est pas négociable et le processus à deux voies pour la réconciliation et le BIF doit être maintenu. Arrêt brutal », a ajouté le groupe. « Aux progressistes qui tiennent la ligne au Congrès : merci – et s’il vous plaît, continuez le combat pour la reprise inclusive que ce moment exige. Nous vous soutenons.

COLLECTE DE FONDS D’AUTOMNE

Si vous avez aimé cet article, veuillez faire un don de 5 $ pour garder NationofChange en ligne jusqu’en novembre.


Source link

]]>
Un abécédaire socialiste sur la politique monétaire et l’inflation https://monbestof.com/un-abecedaire-socialiste-sur-la-politique-monetaire-et-linflation/ Sun, 19 Sep 2021 18:46:21 +0000 https://monbestof.com/un-abecedaire-socialiste-sur-la-politique-monetaire-et-linflation/

Cela sépare Friedman des libertaires plus intenses. Si vous sondez suffisamment n’importe quel penseur libertaire, vous découvrirez des choses qu’ils pensent que l’État devrait faire. Mais ceci, en particulier, était une ligne de faille entre Friedman et d’autres libertaires ; il voyait vraiment un rôle pour la Réserve fédérale en tant que planificateur.

Cela ne semble pas le cas au premier abord, mais l’idée que tout le niveau d’activité économique et des choses comme l’inflation et la production devraient être déterminés par la Réserve fédérale fixant l’offre monétaire de la bonne manière est une version mince de la planification économique. Cela mettrait Friedman en conflit avec certains économistes plus libertaires.

Dans son analyse de la Grande Dépression, Friedman pense que la Dépression a été causée par le fait que la Réserve fédérale n’a pas suffisamment augmenté l’offre monétaire. Il est assez honnête pour admettre que cela va dans les deux sens, et que dans certains cas, vous devriez avoir une expansion monétaire, qui est vraiment une sorte de stimulus. Friedman, malgré tout son activisme libertaire, est aussi quelqu’un qui accepte un grand rôle pour le gouvernement et un grand rôle dans le contrôle de la masse monétaire.

Le monétarisme fournit à Volcker sa justification déclarée du choc Volcker. Volcker a été nommé en août 1979, mais le Volcker Shock a commencé en octobre 1979, et cela a commencé avec l’annonce de Volcker à la suite d’une réunion du Comité de l’Open Market de la Fed qu’il ciblerait la croissance de la masse monétaire, au lieu de cibler les taux d’intérêt.

Auparavant, vous pourriez imaginer que la Réserve fédérale élaborait sa politique en disant : « Les taux d’intérêt sont à 5 %, mais il y a trop d’inflation, nous allons donc essayer de les faire monter vers 7 %. » Ce serait une façon de resserrer l’argent – ​​en se concentrant sur les taux d’intérêt comme instrument de cette politique.

Volcker a annoncé qu’ils ne cibleraient plus le taux d’intérêt. Ils cibleraient la croissance de la masse monétaire. “Ce trimestre, la masse monétaire a augmenté de 20 %, mais il y a de l’inflation, nous allons donc nous assurer qu’elle n’augmente pas plus de 10 % le trimestre prochain.” Il s’agit d’un autre type de resserrement monétaire, axé sur la croissance de la masse monétaire en tant qu’instrument de politique.

C’est essentiellement ce que prescrirait un monétariste comme Friedman. Dans sa justification déclarée, Volcker embrasse le monétarisme ; c’est une énorme victoire pour l’école de pensée de Friedman. Ce que Volcker pensait réellement faire est bien plus compliqué. Il n’a jamais été un monétariste doctrinaire. Volcker était, à son crédit, sceptique à l’égard de toutes sortes d’écoles simplistes de pensée économique. Il détestait le keynésianisme simpliste et raffiné. Il n’a d’ailleurs jamais été monétariste. C’était un banquier central pratique, pas un théoricien. En fait, il a confirmé plus tard dans des interviews qu’il n’était pas poussé à provoquer le choc Volcker parce qu’il s’était soudainement converti à l’idée du monétarisme.

Alors pourquoi l’a-t-il fait? La réponse est effectivement intéressante. Il a dit que le monétarisme lui fournissait une couverture politique.

Volcker a remplacé la gestion des taux d’intérêt par la gestion de la masse monétaire. Il l’a fait parce qu’il savait que si la Fed disait qu’elle visait les taux d’intérêt, puis que les taux d’intérêt atteignaient le plus haut niveau de l’histoire, les gens blâmeraient la Fed. Ils disaient : « Tout d’un coup, j’essaie d’emprunter de l’argent pour acheter une voiture, et ils me disent que je vais devoir payer 25 % d’intérêts là-dessus.

Il savait qu’en se concentrant sur la limitation de la masse monétaire, ce qui aurait inévitablement pour effet de faire monter les taux d’intérêt, il mettrait un tampon entre les décisions que lui et la Fed ont prises et les conséquences sur le marché. Ils diraient : « Tout ce que nous faisons, c’est limiter la croissance de la masse monétaire. C’est le marché qui fait monter les taux d’intérêt. C’est un exemple de la façon dont Volcker était un acteur politique astucieux, pas seulement un banquier central technocratique.

La confirmation finale de ce monétarisme instrumental ou pratique est qu’en 1982, la récession devenait trop profonde. Cela a eu un certain nombre d’effets néfastes, notamment le déclenchement de défauts de paiement de la dette du tiers-monde comme au Mexique – ce qui a posé d’énormes problèmes aux banques internationales, précisément la grande circonscription de Volcker. Sa noble expérience de tuer l’inflation a en fait commencé à entrer en conflit avec la santé du système financier américain à un niveau élevé.

Qu’est ce qu’il a fait? Il a reculé devant le monétarisme. Il a arrêté le ciblage de la masse monétaire. Il s’est un peu calmé. Dès lors, il ne présente plus ses choix dans un cadre monétariste.

Les commentaires de l’époque montrent que Friedman et ses partisans étaient contrariés à ce sujet. Ils ont vu, à juste titre, que Volcker a abandonné le monétarisme, qui, selon eux, était un désastre qui ramènerait l’inflation. Mais ce n’est pas le cas — ce qui confirme à la fois que Volcker n’était pas vraiment un monétariste pur et dur, et que les monétaristes n’avaient pas tout à fait raison sur les causes de l’inflation, car l’abandon par Volcker de cela n’a pas conduit au retour de l’inflation.

Source link

]]>
Une nouvelle stratégie pour l’Ukraine https://monbestof.com/une-nouvelle-strategie-pour-lukraine/ Sun, 19 Sep 2021 13:35:44 +0000 https://monbestof.com/une-nouvelle-strategie-pour-lukraine/

Dans le rapport Brundtland, les Nations Unies ont défini le développement durable comme un développement qui satisfait les demandes actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Il est basé sur l’hypothèse que les ressources sont limitées et doivent être utilisées avec parcimonie et sagesse pour garantir qu’il y en a assez pour les générations futures sans abaisser le niveau de vie actuel. Une société socialement responsable doit donner la priorité à la conservation de l’environnement et à l’équilibre dynamique des systèmes humains et naturels.

Piliers de la durabilité

Les piliers environnementaux, sociaux et économiques constituent le concept de durabilité, qui est parfois connu sous le nom de profits, planète et personnes de manière informelle. Ceux-ci sont particulièrement importants en termes de durabilité de l’entreprise et d’activités de l’entreprise.

L’aspect le plus souvent discuté est la protection de l’environnement. Dans le cadre d’une chaîne d’approvisionnement, il s’agit de réduire l’empreinte carbone, la consommation d’eau, les emballages non décomposables et les opérations inutiles. Ces procédures peuvent être à la fois rentables et bénéfiques pour le résultat net, ainsi que cruciales pour la durabilité environnementale.

Le développement social implique de traiter les personnes équitablement et de s’assurer que les employés, les parties prenantes et la société dans laquelle une entreprise opère sont traités de manière responsable, éthique et durable. Des prestations plus adaptées, telles que des prestations de maternité et de paternité plus élevées, des horaires flexibles et des opportunités d’apprentissage et de développement, pourraient aider à atteindre cet objectif. Les entreprises devraient, par exemple, utiliser une main-d’œuvre durable, ce qui implique des employés matures correctement rémunérés et capables de travailler dans une atmosphère sûre.

Le développement économique est probablement le type le plus simple de durabilité à long terme. Une entreprise doit réussir et générer suffisamment d’argent pour être économiquement viable à long terme. La difficulté avec ce type de durabilité est de trouver un équilibre. Plutôt que de produire de l’argent à tout prix, les entreprises devraient essayer de gagner de l’argent d’une manière compatible avec les autres aspects de la durabilité.

Que faire pour le quantifier ?

La performance des trois principes de base dans leur ensemble, en particulier un traitement équilibré des trois, est utilisée pour évaluer la durabilité. Bien que les trois concepts de base du Triple Bottom Line ne fournissent pas de méthodologie de mesure en eux-mêmes, des approches ultérieures d’évaluation de la durabilité ont tenté de le faire. Malgré le fait qu’il n’y a pas d’évaluation universelle officielle de la durabilité, plusieurs organisations développent des méthodes et des techniques spécifiques à l’industrie pour évaluer comment les principes sociaux, environnementaux et économiques fonctionnent au sein d’une entreprise.

Quel impact le développement durable a-t-il sur les entreprises ?

La durabilité devient de plus en plus cruciale pour toutes les entreprises, quel que soit le secteur d’activité. Une stratégie de développement durable est considérée comme nécessaire par 62 % des dirigeants aujourd’hui, et 22 % pensent qu’elle le sera à l’avenir.

En termes simples, la durabilité est une stratégie commerciale pour générer de la valeur à long terme en tenant compte de la façon dont une entreprise fonctionne dans ses contextes environnemental, social et économique. Le concept derrière la durabilité est que l’établissement de telles mesures favorise la durée de vie de l’entreprise. Les entreprises se rendent compte de la nécessité d’agir en matière de développement durable à mesure que les attentes en matière de responsabilité d’entreprise augmentent et que la transparence se généralise.

Les dirigeants d’aujourd’hui sont confrontés à une confluence complexe et sans précédent de forces sociales, environnementales, commerciales et technologiques. Cela nécessite une gestion globale et à long terme. Les dirigeants, quant à eux, hésitent souvent à faire du développement durable une priorité dans le plan d’affaires de leur entreprise, estimant à tort que les coûts dépassent les avantages. La recherche universitaire et l’expérience en entreprise, en revanche, suggèrent exactement l’inverse.

Les stratégies commerciales traditionnelles privilégient la création de valeur pour les actionnaires au détriment des autres parties prenantes. Les entreprises durables modifient l’écosystème de l’entreprise en créant des modèles qui profitent à toutes les parties prenantes, y compris les employés, les actionnaires, les chaînes de fournisseurs, la société civile et l’environnement. Le concept de « création de valeur partagée » a été lancé par Michel Porter et Mark Kramer, qui ont soutenu que les entreprises pouvaient générer de la valeur économique en reconnaissant et en abordant les problèmes sociaux liés à leur entreprise. Une grande partie de la valeur stratégique de la durabilité découle de l’exigence de communiquer avec et d’apprendre des parties prenantes importantes sur une base régulière. Une entreprise ayant un programme de développement durable est mieux placée pour prévoir et réagir aux changements économiques, sociaux, environnementaux et réglementaires au fur et à mesure qu’ils se produisent grâce à des discussions régulières avec les parties prenantes et à une itération continue.

De plus, les entreprises peuvent bénéficier de l’approche Triple Bottom Line pour gérer une entreprise de diverses manières. Répondre aux exigences de durabilité environnementale des Nations Unies est non seulement éthique et nécessaire, mais il est également rentable et permet un meilleur modèle commercial. De plus, la durabilité permet à une entreprise de recruter des employés, des propriétaires et des consommateurs qui s’investissent et partagent les mêmes valeurs que les objectifs de durabilité de l’entreprise. Par conséquent, l’impact du développement durable sur la réputation et les revenus d’une entreprise peut être favorable

Pourquoi la durabilité est-elle importante pour les étudiants

La durabilité est un domaine complet qui fournit aux étudiants et aux diplômés des connaissances sur presque tous les éléments de la vie humaine, des affaires à la technologie en passant par l’environnement et les sciences sociales. Les compétences essentielles avec lesquelles un diplômé quitte le collège ou l’université sont en forte demande, en particulier dans une société moderne qui cherche à réduire considérablement les émissions de carbone tout en découvrant et en développant les technologies futures. La politique, l’économie, la philosophie et d’autres sciences sociales, ainsi que les sciences dures, sont toutes utilisées pour soutenir la durabilité.

Alors que les entreprises cherchent à se conformer à la nouvelle législation, de nombreuses professions en entreprise au niveau des études supérieures et supérieures donnent la priorité aux compétences en matière de durabilité et à la sensibilisation à l’environnement. En conséquence, les diplômés en développement durable travailleront dans divers secteurs, notamment la planification civique, le conseil en environnement (environnements bâtis et naturels), l’agro-industrie, la gestion à but non lucratif, la stratégie d’entreprise, l’évaluation et la planification de la santé, et même le droit et la prise de décision. . Les emplois de niveau d’entrée sont à la hausse et les diplômés du baccalauréat peuvent s’attendre à plus d’options et d’opportunités dans les années à venir. La durabilité est l’un des programmes d’études les plus récents, essayant de combiner les sciences sociales, l’ingénierie civique et les sciences de l’environnement avec la technologie du futur. Lorsque nous entendons l’expression « durabilité », nous pensons généralement aux sources d’énergie renouvelables, à la réduction du carbone, à la protection de l’environnement et à une stratégie pour contrôler les écosystèmes délicats de notre planète. En résumé, la durabilité vise à préserver notre environnement naturel, la santé humaine et écologique, tout en encourageant l’innovation et en veillant à ce que notre mode de vie ne soit pas compromis.

Même si vous n’étudiez pas les sciences de l’environnement, la durabilité est un sujet important à apprendre. La durabilité est importante à comprendre pour les majors des affaires, car elle contribue à l’attrait des clients et à la responsabilité sociale des entreprises. Les étudiants qui étudient l’agriculture, la nutrition et la santé publique devraient se concentrer sur la durabilité pour comprendre comment nourrir une population croissante avec des aliments nutritifs et de haute qualité. Les majors en éducation transmettent leurs connaissances en matière de durabilité à la prochaine génération, les préparant à diriger le changement. Chaque major a un lien avec l’environnement

Le long terme

Alors que les gens continuent de mener une vie plus durable en raison du problème climatique, il y a une tendance actuelle vers la durabilité comme un objectif plus souhaitable pour les entreprises. Un impact climatique positif sur l’ensemble de la chaîne de valeur, une meilleure influence sur l’environnement, les personnes et l’atmosphère, et une contribution utile à la société seront très probablement attendus des entreprises à l’avenir. Les entreprises seront tenues responsables de toutes les parties de l’industrie, et tout dommage environnemental ou émission nocive provenant des opérations de production doit être contrôlé ou éliminé. Dans ce que l’on appelle une « économie circulaire », il est également prévu que les ressources seront réutilisées pour faire face à la croissance mondiale de la population. Cette transformation permettrait aux déchets d’une personne de devenir la ressource d’une autre, ce qui entraînerait une réduction significative des déchets et une chaîne d’approvisionnement plus efficace.

Alors que nous approchons du début d’une nouvelle année, nous sommes parfaitement conscients de l’urgence croissante du mouvement climatique, ainsi que de la nécessité d’agir pour rattraper l’ambition. Non seulement pour les chercheurs et les décideurs, mais pour tout le monde – dirigeants d’entreprise, négociateurs et communicateurs – il reste encore beaucoup de travail à faire. Nous avons de meilleures chances de construire un avenir durable si nous pouvons partager ce qui fonctionne.

Source link

]]>